Retrouvez le budget de notre voyage en Islande
ICI

Comment organiser son départ  ?

Formalites administratives

Si vous êtes Français, Suisse ou Belge, vous n’avez pas besoin de faire une demande de visa. Une carte d’identité ou un passeport valide vous suffit pour entrer sur le sol Islandais.
Seuls ces documents sont nécessaires pour des séjours inférieurs à 3 mois sur l’île.

Parking / Hôtel 

Habitant en Haute-Savoie, près de Genève, et souhaitant partir de Paris pour un vol direct de 3h30 environ pour Keflavik, nous avons dû trouver une solution pour la voiture et l’hébergement.

Pour notre voiture, nous avons trouvé un bon compromis via le site de l’aéroport Paris Charles de Gaulle. Nous avons réservé une place de parking au terminal 1 (terminal de départ et d’arrivée) pour toute la durée du séjour.
Nous vous recommandons ce service pour la sécurité, la tranquillité et le confort qu’il apporte, surtout pour un voyage tel que l’Islande qui vous déconnecte totalement.

Concernant l’hôtel, nous avons réservé à l’Ibis Paris Charles de Gaulle. Il est idéalement placé puisqu’en sortant de l’établissement, nous avions un accès direct au shuttle pour accéder à l’ensemble des terminaux. Cela nous a permis de gagner du temps pour trouver notre lieu d’enregistrement ainsi qu’éviter de transporter nos bagages dans tout l’aéroport.

Hôtel Ibis Paris Charles de Gaulle (90€ la nuit)
Réservation Parking Paris Charles de Gaulle (135€ pour 11 jours)

Son forfait téléphonique 

L’Islande fait partie de l’espace économique Européen et l’espace Schengen, ce qui veut dire que la suppression des frais de roaming en Europe s’applique en Islande. Cela est sans aucun doute une bonne nouvelle pour nous voyageurs, nous pouvons donc utiliser nos forfaits « data » en Islande.
Afin de partir tranquille, vous pouvez vérifier directement avec votre opérateur.
Pour notre part, nous sommes chez RED SFR et nous avons pu utiliser notre « data » durant notre voyage sans frais. Petit plus, nous avons capté la 4G tout le long de notre périple.

Comment s’équiper en hiver ?  

L’Islande est un pays rempli de surprise, il faut donc être bien préparé pour s’y rendre, surtout l’hiver comme cela a été notre cas.
N’oubliez pas que l’hiver y est rude. Tout au long de notre séjours nous avons eu des températures négatives allant jusqu’à -16°C. Cependant nous avons été chanceux puisque toutes nos journées ont été ensoleillé. S’habiller chaudement est donc essentiel pour apprécier ce voyage.
Pour notre part nous sommes allés nous équiper, de la tête au pied, à Decathlon. Nous avons été ravis du rapport qualité-prix (environ 200 euros par personnes y compris le principal équipement : la parka).

Voici notre liste type pour notre séjour en Décembre :

⇢ Bonnet / écharpe / sous-gants et gants tactiles
⇢ Un tee shirt technique à manches longues
⇢ Une polaire
⇢ Une parka
⇢ Un leggins technique 
⇢ Un jeans ou pantalon imperméable
⇢ Des chaussettes de ski chaudes
⇢ Après ski / chaussure de randonnée étanche
⇢ Des crampons amovibles 

Nous avons été ravis de notre ensemble, à l’exception des gants que nous avions mal choisi. En effet, en plus du froid, nous avons eu énormément de vent. Nous avons eu un peu froid aux mains, essentiellement lors de l’utilisation de notre drone et du téléphone. Prenez donc le temps de bien choisir cet équipement.

Pourquoi partir en Décembre ?  

Le voyage est quelque chose de très personnel et ses préférences climatiques aussi.
Expérience faite de l’Islande en Décembre, nous n’avons pas de comparaison avec une aventure estivale sur l’île. Cependant, quelques avantages nous paraissent indéniables en hiver.

En voici les principaux, très personnel encore une fois :

⇢ Des paysages hivernaux à couper le souffle, dignes des documentaires. Une autre planète s’ouvre à vous.
⇢ Une présence touristique bien moindre qu’en été. Une sensation d’être seul au monde vous envahit.
⇢ De courtes journées mais des levers ou couchers de soleil en permanence. Vous perdez alors la notion du temps.
⇢ Découvrir une des deux facettes de l’île, celle du pays de glace.
⇢ Ressentir une ambiance paisible et féerique au cœur de Reykjavik.
⇢ Déguster de délicieux chocolats chauds et utiliser son coffre de voiture comme frigo.
⇢ C’est une période propice à l’apparition des aurores boréales (même si nous avons pas eu la chance d’en admirer).

Cependant, il faut redoubler de vigilance sur les routes (verglas, bourrasques de neige et tempêtes). De plus, certains accès sur les sites sont limités ou bien inaccessibles, par sécurité.
Par précaution , consultez la météo chaque jour ainsi que l’état des routes. Le temps peu changer brusquement et certaines routes sont possiblement fermées.

En résumé, aller en Islande en hiver ne vous permet pas seulement de voyager mais davantage vivre une aventure.

Où et quelle voiture louer ?

La voiture 

Un autre point important, qui dit road trip dit forcement location de voiture, surtout sur cette île aux routes enneigées et verglacées.
Il est primordial que vous louiez un 4X4 pour pouvoir circuler en toute sécurité en Islande. Pour notre part nous avons choisi Blue Rental Car pour la location de notre Toyota RAV4 4×4. L’agence se trouve à proximité de l’aéroport et le petit plus : une navette gratuite à la sortie des terminaux vous y dépose.
Nous avons eu aucun problème avec la location, cependant faites quand même bien attention de vérifier votre véhicule lors de l’état des lieux de départ. Nous avons dû faire remarquer au loueur plusieurs éraflures qui n’étaient pas constatées, soyez donc vigilant (surtout que la nuit arrive très vite à votre arrivée.

Les assurances

Important : Nous vous conseillons de prendre le maximum d’assurances. Nous savons que c’est un coût supplémentaire mais le risque zéro n’existe pas surtout dans ce pays où la météo change rapidement.

Voici la liste des principales assurances, souvent proposées par les agences de location, que nous avons choisi de prendre pour avoir l’esprit tranquille pendant notre aventure :

⇢ CDW : assurance anti-collision
GP : assurance contre les graviers
⇢ SAAP : assurance contre les tempêtes de sable et de cendre

Pour des questions d’économie, nous n’avons pas pris l’assurance « Décharge et responsabilité » avec une réduction de la franchise à zéro.

Retour d’expérience : Durant notre voyage, sur la route du retour entre Hof et Vik, nous avons été pris dans une tempête de sable dans les plaines. Nous avons donc remercié cette assurance SAAP.

Le WIFI

De nombreuses agences vous proposent en supplément un boîtier WIFI en plus du véhicule pour internet et donc le GPS.
Comme indiqué précédemment, les forfaits « data » européens des téléphones sont utilisables sans frais en Islande. A l’heure d’aujourd’hui, bien souvent notre forfait suffit pour toutes les utilisations quotidiennes y compris le GPS.
Par conséquent, nous vous conseillons de ne pas prendre cette option, au final obsolète à notre sens.
Gardez cet argent pour un beau souvenir… ou bien pour retourner en enfance avec l’achat d’une carte routière. En effet, le nombre de route est très limité et il est très simple de se repérer.

Où dormir ? 

Nous allons être honnête, en Islande et particulièrement en hiver, le choix des hôtels est plutôt limité…
Le froid est omniprésent, les campings sont fermés et le camping sauvage est interdit. L’Islande est une île magnifique et préservée du tourisme de masse. Nous l’avons vite compris au niveau des prix des nuitées et de la vie sur place. Le budget « hôtel » est donc conséquent.

Nous avons dormi dans différents hôtels du Sud de l’île, pratiquement un hôtel différent tous les soirs. Cela nous permettait de rouler la nuit (à partir de 16h30, tout est relatif) pour rejoindre notre nuitée et être tout proche des premières activités du lendemain.
Nous les avons tous beaucoup aimé. Il faut savoir que dans la plus part des hôtels le petit déjeuner est compris dans le prix de la chambre.

Voici ci-dessous, la liste de nos hôtels dans l’ordre de nos nuitées :

Reykjavik – Oddsson Hotel (2 nuits)
Hella – Hotel Laekur (1 nuit)
Vik – Black Beach Suites (1 nuit)
Hnappavellir – FossHotel Glacier Lagoon (2 nuits)
Vik – Kria Hotel (1 nuit)
Grindavik – Grund Guesthouse (1 nuit)
Keflavik – Base Hotel Airport (1 nuit)

Personnellement, nous avons eu un coup de cœur pour le FossHotel Glacier Lagoon et le Black Beach Suites.

Comment organiser ses journées ?

En hiver, c’est la course contre la montre, il est donc important d’organiser vos journées. Il faut savoir que le soleil se lève à 10h et se couche environ à 15h30, ce qui ne laisse pas énormément de temps pour profiter. Les journées sont courtes mais très intenses.
Nous vous conseillons de vous lever au alentour de 8h, afin d’être sur le premier site à 9h30 au plus tard (suivant où vous vous trouvez la veille bien évidemment). C’est aussi pour cela qu’il est plus pratique de dormir au plus près des activités, vous gagnerez un temps très précieux.
Nous sommes heureux d’avoir pris ce rythme puisque le gros plus de cette organisation est que nous sommes en décalé avec les principaux bus touristiques et donc tout seul sur les sites en matinée.

Nous disons que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt et bien nous pourrions dire qu’en Islande, les plus beaux paysages, les plus belles couleurs du ciel appartiennent également à ceux qui se lèvent tôt.
Mais ne vous inquiétez pas. En décembre, nous avons toujours l’impression que le soleil se lève ou se couche, nous perdons réellement la notion du temps.

En ce qui concerne les repas, la nourriture coûte très cher en Islande, c’est également une partie conséquente du budget.
Le conseil que nous pouvons vous donner, c’est d’aller faire vos courses dans les supermarchés locaux comme les chaines orientées « discount » tel que BONUS ou encore KR-2.
Dans notre organisation, nous nous sommes faits des sandwichs tous les midis. Un repas chaud est toujours le bienvenue en cette période, nous mangions donc le soir aux restaurants de nos hôtels.

Petite précision sur l’ordre des activités. Nous n’avons eu aucun regret, bien au contraire, de vivre l’expérience du Blue Lagoon à la fin de notre aventure. Ceci nous a permis de nous détendre et de vaincre la nostalgie du retour, au bon moment.

En 10 jours, que pouvons nous faire ?

Notre organisation et le choix des sites visités nous ont permis de découvrir l’ensemble du Sud de l’île. Notre itinéraire s’est étendu entre Akranes et la Diamond Beach.

Nous vous invitons à jeter un coup d’œil à notre carte interactive MY MAPS, pour découvrir notre itinéraire complet.

Continuez votre voyage …



Commentaires :

  • Avatar

    Menuga Mh

    26 avril 2020

    Merci pour toutes ces infos pratiques! J’avais aussi envisagé l’Islande et d’autres pays nordiques pour un trip en décembre! Hâte d’avoir plus de visibilité sur la reprise des voyages pour planifier cela 😀

    repondre ...

laissez votre commentaire